Séance Photo Studio avec de la Farine - Retour d'expérience

Faire une séance photo studio avec de la farine.

Voilà une idée qui me trottait dans la tête depuis un moment. Sur une bonne entente avec une modèle, la séance s’organise.

Une bien belle séance totalement improvisée. Une séance un peu dernière minute avec une simple idée. Utiliser de la farine pour faire des photos avec un rendu artistique.

Cette idée s’est faite en très peu de temps. Juste une journée pour acheter le matériel nécessaire (en espérant ne rien oublier) et direction le studio avec une modèle pour essayer ce genre de photographie.

Première chose à faire en arrivant au studio, sortir le matériel et vérifier de ne rien avoir oublié.

Ensuite, PROTECTION TOTALE DU STUDIO. Donc descendre le fond noir, puis à l’aide de bâche en plastique transparent, recouvrir toutes les façades du studio en long en large et en travers pour avoir le moins de résidus de farine possible sur le matériel qui se trouve dans le studio. Une échelle, un bon rouleau de scotch et c’est parti pour emballer le studio pendant 30 bonnes minutes.

Une petite couche de protection sur la partie du fond noir qui se trouve au sol, et je recouvre le plastique avec une espèce de tissu noir de très simple qualité pour cacher le plastique des bâches.

D50_2518.jpg

Le studio à l’air prêt, les flash sont aussi protégés, il ne reste plus qu’à sortir le paquet de farine, mettre la modèle en place et commencer à shooter.

Pour l’éclairage, un flash avec bol beauté face à notre modèle, et un flash à gauche de la scène en arrière de la modèle à 45° pour éclairer la farine.

Il ne reste plus qu’à essayer. Pour les réglages du boitier, je reste simple avec une ouverture à f8, les ISO à 100 et une vitesse à 1/200s. Pour la distance focale, je suis avec un objectif 24-70mm f2,8 donc je joue avec le zoom selon le cadrage. J’ai aussi utilisé un 35mm f1,8 mais très peu au final.

D50_2521.jpg

Il ne reste qu’à trouver les poses souhaitées et puis essayer avec le jet de farine. La mise au point a été la plus grande difficulté. Bien souvent c’est la farine au dernier moment qui passe dans le collimateur et la modèle apparait floue.

Mais c’est en forgeant qu’on devient forgeron alors on y va.

Environ 300 prises pour arriver à quelques photos qui me plaisent beaucoup. C’était une première avec la farine, je sais comment améliorer l’expérience lors d’une prochaine séance. Petit résumé de quelques images ci dessous.

La farine n’est pas assez fluide, il serait plus judicieux d’utiliser de la magnésie.

Au niveau du traitement des photos, Lightroom avec mon filtre noir et blanc créé sur mesure, deux trois coups de pinceaux pour effacer la ficelle blanche au niveau du fond noir et assombrir les parties ou il y avait trop de farine.

Qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à partager vos avis ou remarques en commentaires.