Tokyo J3 - Voyage de 15 jours au Japon 2018 - Retour d'expérience d'un photographe

Tokyo J3

C’est le troisième jour qui commence dans l’hôtel toujours situé dans le quartier d’Akasaka. Un bon hôtel au passage. Aujourd’hui, direction le célèbre marché aux poissons de Tsukiji pour commencer.

Japan-27.jpg

Toujours à pieds, je ne suis pas un grand fan des transports en commun, bien que les taxis japonais sont très sympa (attention le niveau d’anglais est assez léger). Sur le chemin, une petite pause au parc d’Hibiya. Il y a de nombreux parcs dans toute la ville et il est bon de s’arrêter quelques minutes prendre le temps d’observer ce qui nous entoure. C’est comme une petite bulle d’air au milieu de cette gigantesque ville. Aujourd’hui j’ai décidé de ne pas remplir le sac avec tout mon matériel. La raison est simple, après 20km de marche avec 15kg sur le dos, la fin de journée est difficile. Du coup, juste les 2 boitiers et 2 objectifs pour couvrir cette journée.

Arrivé au Marché, c’est la foule. Il s’agit d’un marché extrêmement célèbre, il y a énormément de touriste en plus des locaux qui viennent faire leurs achats. Ce marché est un labyrinthe. De nombreuses petites ruelles qui cachent des trésors un peu partout. Les parfums qui se dégagent des petites échoppes sont alléchant. Il y a vraiment des centaines d’occasions de capturer des scènes de vie extraordinaire. Je privilégierai un objectif lumineux polyvalent. Mon 50mm m’a paru peu efficace lors de cette matinée et je regrette un peu de ne pas avoir eu un objectif plus polyvalent.

Japan-33.jpg

Après une bonne matinée a sentir le poissons, direction le bord de la route pour prendre un taxi et se rendre sur l’ile d’Odaiba.

C’est un endroit connu pour les jeux vidéos et autres attractions dont les japonais sont accros. Cette île est surtout animée le dimanche, hors nous sommes lundi, donc il y a peu de monde et la météo n’est vraiment pas la plus idéale : ciel gris et chargé et pluie.

Japan-40.jpg

L’après midi passe gentiment et au moment de quitter l’île, je me dis qu’il est encore temps pour passer voir le musée Nikon situé à quelques kilomètres.

Devant le bâtiment, qui est immense, il est difficile de trouver l’entrée du musée. Mais finalement, avec l’aide de quelques passant, on peut se rendre dans le musée.

Une belle leçon d’histoire, du matériel à coupé le souffle, c’était vraiment sympa. dommage qu’ils n’offrent pas un petit objectif en souvenir :)

En sortant du musée, il est temps de reprendre la direction du quartier d’Akasaka. On est en plein milieu de Shinagawa, c’est l’heure de pointe, des centaines, euh des milliers de tokyoites sortent du bureau et se ruent sur les transport. Direction la station de taxi et hop de nouveau à l’hôtel.

Une petite sieste, un repas dans un restaurant local (les rues d’Akasaka regorgent de nombreux restaurants) et direction le lit pour une bonne nuit de sommeil avant d’attaquer un nouveau quartier.